Comment gérer son compte bancaire sans Riba? (revu et amélioré en date du 26/02/2016)

Publié le par Asma Oudina

gérer son compte bancaire sans Riba

gérer son compte bancaire sans Riba

Aujourd'hui, nous allons voir comment il est possible de gérer son compte sans riba. En effet, le riba est un fléau grave dans lequel beaucoup de personnes ont plongé et dont peu en sont sortis. Des moyens existent de s'en éloigner et de le bannir de la gestion de nos comptes.Tout d'abord, voyons quel est sa définition dans la langue française puis celle élaborée par les savants.

 

Définition du terme Riba الربوا traduit approximativement en français par le mot usure.

 

 

En effet, pourquoi approximativement ? Car le dictionnaire ne nous donne pas une définition exacte mais plutôt une définition rapprochée. Selon le petit Larousse illustré le mot usure se définit comme suit:

 

Usure (nom féminin) : (du latin usura qui signifie intérêt de l'argent). 1. Intérêt perçu au-delà du taux licite. Délit commis par celui qui prête de l'argent à un taux d'intérêt excessif. 2. avec usure: au-delà de ce qu'on a reçu.

 

Ainsi la définition du RIBA semble plus se rapprocher du second sens que du premier puisque le premier s'éloigne de la définition linguistique qu'en fait Allah dans son livre.

 

En effet selon Cheikh Fawzan le mot "Ribâ" signifie "augmentation", "accroissement", "surplus", "ajout" (ziyadâ). Une chose est qualifiée de "rabat" si elle augmente ou s'accroît. D'où la Parole d'Allah:

"

قا ذا انزلنا عليكها الماء اهتزت و ربت

"Puis nous faisons descendre l'eau sur la terre, elle se soulève et augmente (en volume)"

 

(sourate 41 verset 39).

 

d'où également en arabe le mot "ar rabwa"; un lieu élevé par rapport au niveau de la terre.

 

 

Le Riba selon la Sharia (jurisprudence musulmane)

 

 

Toujours selon Cheikh Fawzan "Du point de vue de la Sharia, le mot arabe Rîba signifie une "augmentation dans des biens spécifiques" conformément aux deux hadiths rapportés par Muslim (4063,4064) dont le Prophète a prononcé l'interdiction à travers des paroles:

 

"L'échange blé contre blé, orge contre orge, dattes contre dattes, or contre or, argent contre argent, sel contre sel doit être de quantité égale et livré de main à main, quiconque ajoute ou fait ajouter a commis le Ribâ".

 

Ainsi il n'est donc pas permis d'échanger l'un de ces 6 matières, citées par le Prophète, contre la même catégorie avec un surplus, ni d'échanger l'une contre l'autre avec un délai. Le prophète a dit: "si ces catégories différent alors vendez comme vous voulez", c'est-à-dire que rien n'empêche le surplus si l'échange se fait de main à main."

 

D'après le consensus des savants tout ce qui s'apparente à l'une des 6 catégories précitées aura le même statut. A savoir si c'est une denrée alimentaire qui peut être pesée ou mesurée ou bien toute substance qui peut servir à déterminer une valeur comme les billets de banque par exemple.

 

  • Ainsi si les produits sont de même nature et partage le même critère il est interdit de les échanger dans des quantités inégales ni que ces marchandises soient récupérées plus tard (aucune des deux). Exemple : c'est le cas de l'échange du blé contre du blé.

 

  • Si les produits sont de nature différente mais qu'ils partagent le même critère comme la vente du blé contre de l'orge par exemple, il est alors permis que ces deux marchandises soient vendues dans des quantités inégales mais il est interdit de les récupérer plus tard. Ceci est appuyé par le hadith rapporté par Muslim (1587) "...Si les genres diffèrent, vendez-les à votre guise, tant que vous échangez vos marchandises de main à main".

 

  • Dans le cas où les produits sont de nature et de critères différents comme vendre de l'or contre du blé alors il est permis de les vendre dans des quantités différentes et de retarder la date de livraison.

 

Du fait de déposer son argent dans des banques qui pratiquent le Riba.

 

D'après les avis émis par le comité permanent de l'IFTA il est interdit de déposer son argent dans des banques usuraires. En effet selon l'avis numéro 222/2 si le musulman a la capacité de déposer son argent dans une institution qui ne pratique pas le Riba qu'il le fasse. Sinon il peut déposer le moins possible dans une banque usuraire. Selon l'avis numéro 4682/2 il n'est pas permis de le faire sauf si on a peur de le perdre ou de se le faire voler ou autre, alors il est permis de déposer son argent à condition de ne pas participer avec eux aux pratiques usuraires. Cela constitue commettre le moindre des deux interdits.

Voici donc les cas pour lesquels il est permis de déposer son argent dans les banques qui pratiquent l'usure sans pour autant participer à leurs pratiques.

 

Les produits proposés par les banques qui pratiquent le Riba.

 

  • Voici les principaux produits bancaires pour les particuliers qui contiennent du Riba et pour lesquels il est interdit pour le musulman d'y placer son argent, de les utiliser ou d'y faire un quelconque virement:

- Le découvert qui génère de l'intérêt

- L'assurance vie, l'assurance pour la protection des moyens de paiement, l'assurance décès, l'assurance rapatriement ... Toute forme d'assurance proposée par la banque.

- Le livret A, le compte sur livret, le livret jeune, le livret de développement durable, le PEL, le CEL, le CODEVI, le livret d'épargne populaire, le livret bleu, le plan d'épargne entreprise, le plan d'épargne retraire, investir dans des obligations (liste non exhaustive).

 

  • Voici les produits qui n'en contiennent pas:

- Le compte courant sans intérêt ni découvert

- La carte de retrait où la carte bleu à débit immédiat à condition de ne pas utiliser l'assurance qui va avec ni avoir un compte courant avec une autorisation de découvert.

- Les actions sous condition d'investir dans des sociétés en accord avec la Sharia et qui n'investissent ni se financent avec du Riba.

 

Comment épargner et gérer mon compte bancaire sans Riba ?

 

Vous pouvez disposer auprès de votre banque de plusieurs comptes courants. Ainsi vous pouvez avoir:

  • Un compte courant pour les dépenses de vie de tous les jours
  •  Un compte courant qui vous servira d'épargne.
  • Un compte courant pour votre compte professionnel
  • Un compte courant que vous pouvez gérer à plusieurs etc.

La banque facture mensuellement uniquement des frais administratifs de tenue de compte qui sont d'environ 2€ par mois ce qui est permis en Islam.

Il vous est donc permis de placer un minimum d'argent dans ces banques sur des comptes courants qui ne génèrent pas d'intérêt, d'avoir une carte bleue, de faire des virements de compte à compte où à l'international etc.

En effet Allah - الله dit dans son livre, dans le sens des versets (S2. versets 278-280)

"Ô vous qui avez crû! Craignez Allah; et renoncez au reliquat de l'intérêt usuraire, si vous êtes des croyants. Et si vous le ne faites pas, alors recevez l'annonce d'une guerre de la part d'Allah et de son Messager. Et si vous vous repentez vous aurez vos capitaux. Vous ne léserez personne et vous ne serez point lésés. A celui qui est dans la gêne accordez-lui un sursis jusqu'à ce qui soit dans l'aisance".

 

Aussi prenez les dispositions suivantes:

 

- Repentez-vous ان شاء الله

- Prenez RDV avec votre banquier.

- Fermez tous vos livrets usuraires, ouvrez un compte courant et mettez l'argent issue de ces livrets à l'intérieur.

-Débarrassez-vous autant que possible des intérêts perçus selon l'avis du Cheikh Ferkous au profit du bien commun.

- Sortez du découvert définitivement ان شاء الله

 

بارك الله فيكم

Rejoignez la Asma Consulting Academy

Notre organisme de formation online 100% féminin

Depuis novembre 2017 nous avons lancé le certificat en finance niveau I

Les cours sont gratuits seul le certificat est optionnel et payant ! Ci-joint la plaquette de présentation et un cours de la Masterclass tiré de l'article.
 

 

 

Asma Oudina - Présidente Asma Consulting

http://www.asma-consulting.com

Contact commercial : asma_consulting@outlook.com

 

Pour signaler toute erreur ou faute d'orthographe en arabe ou en français envoyez un mail à correction@architectedelafinance.com

Comment gérer son compte bancaire sans Riba? (revu et amélioré en date du 26/02/2016)

COURS DE LA MASTERCLASS SOUS FORMAT PDF SUR LE THEME "COMMENT GERER SON COMPTE BANCAIRE SELON LE DROIT MUSULMAN" PARTIE 1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :