Le prix de la dot en Islam : "La dot peut-être d'utilité mondaine ou religieuse"

Publié le par Asma Oudina

D'après une parole du prophète doublement authentifiée rapportée dans les recueils d'Al-Boukhâry* & Mouslim ** : 

Sahl Ibn Sa'd as-Sâ'idy, qu'Allah l'agrée, rapporte : " une femme se rendit auprès du Messager d'Allah et lui dit : "je m'offre à toi en mariage sans réclamer de dot, puis elle reste debout un long moment. Un homme dit alors : Ô Messager d'Allah ! Marie-moi à elle, si tu ne souhaites pas l'épouser. Il dit : As-tu quelque chose à lui donner comme dot ? Il répondit : Ô Messager d'Allah ! Je ne possède que cet Izar. Le Messager d'Allah lui dit : Ton izar ? Si tu lui donnes, tu resteras sans quoi te couvrir. Trouve autre chose. Il dit : Je ne trouve rien d'autre. Il répliqua : trouve de quoi lui donner, ne serait-ce qu'un anneau de fer. Il chercha donc, sans succès. Le Messager d'Allah lui dit alors : connais-tu quelque chose du Qu'ran ? Il répondit : oui. Il lui dit : Alors je te marie à elle et sa dot sera ce que tu lui enseigneras de ce que tu connais du Qu'ran". 

Les enseignements du hadith d'après le Cheilh Al-Bâssam :

"1) Il est permis à la femme de proposer sa propre personne en mariage. De même, il est permis au père de proposer sa fille.

2) Il est permis de regarder la femme que l'on souhaite épouser.

3) La dot est indispensable pour le mariage, il est recommandé de l'alléger.

4) La formule de mariage n'est pas obligatoire. Toute formule claire et compréhensible par les deux parties suffit pour valider l'union.

5) Il est permis que la dot soit donnée sous forme non pécuniaire comme l'enseignement d'une science utile par exemple."

Sources :

- Cheikh Al-Bâssam, Le commentaire des principaux hadiths de la jurisprudence, p.457 (Livre du mariage).

*Recueil de l'Imam Al-Boukhâry (5086)

**Recueil de l'Imam Mouslim (1385)

 

Publié dans mariage, Baraka, dot

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article