Travail de recherche - Investir dans l'or : une épargne licite

Publié le par Asma Oudina

 

Contrairement aux livrets (Livret A, CEL, PEL, compte sur livret…) qui proposent en contrepartie d’une mise à disposition de votre argent de partager les gains liés à un crédit usuraire fait par la banque à un tiers (particulier ou professionnel), investir dans l’or (valeur refuge) semble licite en regard du droit musulman. Il s’agit là d’une véritable épargne sous condition de payer la Zakat si le seuil d’usure est dépassé.

En effet le cours de l’or varie au jour le jour sur le marché boursier à la hausse comme à la baisse. Il s’agit d’une matière première mais également d’une valeur refuge, valeur étalon qui sert à déterminer une valeur notamment monétaire.


Un peu d’histoire

A la base les banques gardaient l’or et donnaient en contrepartie la valeur gardée en billet de banque. C’était le début des banques. Cependant le banquier, au lieu de garder cet or en banque l’utilisait pour faire des investissements, des placements. Mais il devait garder une réserve minimale appelé « fonds propres » afin de garantir une sécurité au cas où les déposants souhaitaient retirer. Cela partait du principe qu’il était impossible que tous les déposants souhaitent retirer leur argent en même temps.

Une activité annexe également à vue le jour : celui des crédits usuraires. Lorsqu’une personne X se présentait à la banque pour contracter un crédit, la banque sous condition le lui accordait en contrepartie d’y ajouter un surplus monétaire : la banque faisait un bénéfice sur les crédits ce qui s’apparentent à de l’usure = se faire de l’argent sur l’argent. Aujourd’hui cette activité fait partie intégrante des banques. L’argent que les déposants mettent dans des livrets, sert notamment à cela c’est pour cela que votre livret vous rapporte des intérêts.

Investir dans l’or semble licite en regard du droit musulman sous conditions

 

La question que certaines personnes se pose est alors la suivante : comme faire fructifier son argent licitement en regard du droit musulman. La règle en finance est toujours la suivante : « ne pas mettre ses œufs dans le même panier » tout simplement pour minimiser le risque de perte monétaire. Cependant investir dans l’or resterait licite et crédible puisqu’il y aurait une absence d’usure. Quelles seraient les conditions ?

a) Acquérir cet or à partir de votre épargne personnelle ou via un crédit non usuraire ou bien via un troc commercial (un autre type d’or, une autre matière première ou autre à condition d’être propriétaire du bien au moment de l’échange et de le détenir physiquement). En effet il ne sert à rien d’acquérir cet or si pour se faire vous faites un crédit avec de l’intérêt.

b)   Investir dans de l’or pur non mélangé : 24 carats pour garantir sa valeur puisque c’est cet or qui est côté sur les marchés boursiers.

 

c)  Ne pas faire cet achat sur internet : en effet il est permis d’échanger de l’or contre des billets de banque en quantité inégale mais sans différer la livraison. Différer la livraison s’apparente à du « Riba » de « l’usure » en islam. La transaction doit se faire de main à main obligatoirement.


d)   Payer la zakat El Maal (aumône sur la fortune) dessus lorsque le seuil d’usure est dépassé. Le seuil d’usure est de 85 grammes d’or 24 carats et il est calculé annuellement sur le cours boursier au jour le jour (en TD par mes étudiantes).  Si le seuil est dépassé vous devez verser 2,5% du montant épargné. En revanche si au bout d’une année lunaire vous êtes redescendu en-dessous du seuil, pas de Zakat à payer.

 

 
 

Les avantages du placement dans l’or

 

Votre argent dort lorsque vous le placez dans l’or. Il ne circule pas dans l’économie c’est pour cela qu’il faut investir une petite partie de son épargne. En effet dépasser le seuil d’usure et payer une zakat signifie que vous accumuler trop d’argent sans le faire circuler. Ainsi payer la zakat permet de faire circuler le surplus monétaire dans l’économie.

C’est pour cela que le crédit gratuit est encouragé en Islam car il permet de faire circuler l’argent, celui-ci est utilisé. Cependant le faire de façon usuraire est prohibé et interdit. Également il existe d’autres moyens d’investir comme les placements dans les entreprises en tant que actionnaire ou associé. Mais tout cela fera l’objet d’autres articles InshaAllah.

Vous comprenez mieux pourquoi il est nécessaire et important de passer par une consultante

Le mieux est de passer par mes services de consulting afin d’éviter certains placements ou stratégies financières qui peuvent vous mener à de grosses pertes (temps, argent, arnaques…) En effet ce savoir est donné à certaines personnes en particulier. Contactez-moi si vous souhaitez avoir une consultante de confiance qui saura vous aider à gérer votre épargne en conformité avec le droit musulman.

Asma Oudina – asma_consulting@outlook.com Tarif : à partir de 50€ TTC. Ces services sont uniquement proposés aux femmes. Avec toute ma compréhension et ma sympathie.

 

Bibliographie :

Gérer son compte bancaire selon le droit musulman

Livre du Sheilh Salih Al Fawzan : le riba et ses conséquences sur l'économie moderne aux éditions Dar El Muslim

Histoire de l'argent : banque de France

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article