Donner la Zakat à son frère ou sa soeur pauvre

Publié le par Asma Oudina

Donner la Zakat à son frère ou sa soeur pauvre

Donner la zakat à son frère ou à sa soeur pauvre est-ce vraiment possible ? Font-ils partie des personnes à qui donner la zakat al maal est permis ? Les frères et soeurs font partie des membres de la famille à qui il est permis de donner la zakat al maal, à condition qu'ils soient parmi les 8 catégories de personnes éligibles à celle-ci. Voici la réponse détaillée du Cheikh Ibn Baz dans la fatwa qui suit.

La permission de donner la zakat à son frère ou à sa soeur pauvre

 

Question : J'ai un frère marié, pauvre et endetté, et une sœur mariée à un pauvre endetté. M'est-il permis de leur donner la totalité de la Zakat de mes biens si elle leur permet de rembourser leurs dettes ? Ou bien n'ont-ils droit qu'à une partie de cette Zakat ?

Réponse : Il n'y a pas d'inconvénient à leur donner la Zakat s'ils sont musulmans et endettés et que votre Zakat couvre la dette qu'ils ne peuvent pas rembourser car ils font partie de gens cités dans cette parole d'Allah : {Les Saqaqats ne sont destinés qu'aux pauvres, aux indigents...} (Sourate 9, verset 60). Le succès ne dépend que d'Allah.

Cheikh Ibn Baz

Page 61 du livre Fatawas sur la Zakat aux éditions Assia

Une double récompense

Effectivement, en versant sa zakat al maal à votre frère ou votre soeur pauvre ou indigent* , vous obtenez une double récompense. Non seulement, vous accomplissez un pilier de l'Islam, mais aussi, vous maintenez par la même occasion les liens de parentés. En plus de cela, vous les sortez de la gêne, surtout s'ils se retrouvent endettés et incapables de venir à bout de cette dette. Bien sûr, cela est légitime si la dette est contractée sans intérêts.

*La définition et la différence entre un pauvre et un indigent se trouvent dans cet article : http://www.architectedelafinance.com/2016/06/la-difference-entre-le-pauvre-et-l-indigent.html

Donner la Zakat à son frère ou sa soeur pauvre

Publié dans zakat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article