Les plans d'épargne proposés par certaines entreprises sont-ils permis ?

Publié le par Asma Oudina

Les plans d’épargne proposés par certaines entreprises posent problème d’un point de vue islamique. En effet, bien qu’intéressant en apparence, ce type de placement se trouve hélas entaché de riba. La fatwa qui suit nous explique en détail les problèmes soulevés par ce type d'épargne.

Fatwa concernant les plans d’épargnes d’entreprise


Question : Une fatwa (un avis juridique) de la commission permanent de l'IFTA, qui nous est parvenue, interdit le système d'épargne adopté par certaines sociétés, car celui-ci est basé sur le Ribâ. Ainsi, chaque mois, la société prélève un pourcentage du salaire de l'employé, puis elle lui accorde après vingt ans ou plus le montant accumulé et un montant similaire si il se met à la retraite. Ma question est la suivante: le jugement change-t-il si la société regroupe les sommes prélevées dans un compte bloqué sans qu'elle ne l'utilise ni qu'elle en retire un quelconque montant ? Les employés de la société disent : nous ne tirons aucun avantage de l'opération, nous ne voulons qu'inciter les employés à épargner !

 

Réponse: ce propos est inexact ! Quel intérêt ont-ils en prélevant des montants de ton salaire qu'ils conservent dans une caisse dans les utiliser et qu'ils te versent en cas de besoin. Si c'était réellement le cas, il n'y aurait aucun mal car il s'agirait d'un dépôt (amâna). Tu leur confies un montant et tu le récupères en cas de besoin. La réalité est tout autre. Ils prélèvent ces montants et les placent dans des transactions basées sur le Ribâ d'où ils récoltent un certain bénéfice. Puis lorsque le délai fixé arrive à son terme, ils te versent le total des montants prélevés avec un intérêt. Ils t'accordent un petite partie du Ribâ récolté en s'adjugeant la majeure partie. Une telle pratique qui relève du Ribâ formel est illégale et interdite. C'est pour cela que le comité permanent de l'IFTA l'a déclaré illicite.

Cheikh Salih El Fawzan, page 76 du livre "le Riba et ses conséquences sur l'économie moderne", éditions Dar El Muslim 

Recopié par Asma Oudina

 

Mon explication 

 

A partir du moment où une société prélève une partie de votre salaire pour en faire des placements illicites qui contiennent du Ribâ et décide de vous en reverser une partie dans un compte épargne, cela reste illicite. Que ce soit un plan d'épargne retraite, un plan d'épargne entreprise ou autre. Ces transactions sont entachées de Riba. Ainsi, si votre employeur vous le propose, refusez-le tout simplement. Si vous l'avez contracté, faites tout simplement une lettre de résiliation, repentez-vous et reversez les intérêts usuraires récoltés pour le bien commun conformément à l'avis du Cheikh Ferkous, qu'Allah le préserve. En France ces produits s'assimilent au PERCO, au PEE ou en PEI (plan d'épargne interentreprise). Comme alternative d'épargne, il est possible de se tourner vers l'or (voir mon article : Investir dans l'or : une épargne licite)

 

 Pour signaler toute erreur ou faute d'orthographe envoyez un mail à correction@architectedelafinance.com

Publié dans Riba, Banque, Bourse, avis juridiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article