Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Asma Consulting le blog

Peut-on faire du riba pour en faire profiter les pauvres?

2 Novembre 2015, 16:46pm

Publié par Asma Oudina

Fatwa n°=6594 du comité permanent de l’émission des fatwas.

Louanges à Allah. Qu’il comble d’éloges notre Prophète auprès des anges et le salue ainsi que les membres de sa famille et ses compagnons. Cela étant dit : Le comite permanent de l’émission des fatwas et des recherches scientifiques s’est penché sur la question posée précédemment par le directeur de l’hôpital à son éminence le président général du directeur du comité dans le courrier numéro 50 daté du 11/1/1404 et dont voici le texte : je vous fais part ici d’une demande d’explication émanant de l’administration de l’hôpital spécialisé du roi Fahd concernant la caisse de dépôt recevant les dons et les aumônes qui se trouvent chez nous à l’hôpital. Le seul et unique objectif de cette caisse de dépôt est d’aider financièrement les malades et leurs accompagnants lorsqu’ils en ont besoin. Aussi, je vous informe que l’administration de la section des services sociaux de l’hôpital est responsable d’évaluer les besoins des nécessiteux et autres et d’attribuer les aides financières en fonction.

Notre question est la suivante : est-il permis d’investir ces sommes dans une banque dans l’objectif de récupérer un bénéfice ou un intérêt découlant de cet investissement des fonds de cette caisse de dépôt afin d’en faire profiter, et qu’ils soient les seuls à en profiter, les pauvres et les nécessiteux ? J’espère que votre éminence aura la générosité de nous faire d’une fatwa à ce sujet.

Réponse : il n’est pas permis d’investir de l’argent dans les banques qui pratiquent le riba. Que cet argent provienne de dons ou autre. Et même si c’est pour en redistribuer les bénéfices aux pauvres. Par contre il est permis d’investir cet argent dans les règles de la religion [dans les activités] ne comportant aucun interdit tel que le Rîba, le jeu de hasard ou d’autres contrats de vente invalides. Quant à l’argent de la Zakât qui a été perçu, il n’est pas permis de commercer avec. Mais on doit le verser à leurs ayant droits le plus tôt possible. Seul Allah accord la réussite. Et qu’il comble d’éloges notre Prophète auprès des anges et le salue ainsi que les membres de sa famille et les compagnons.

Article recopié par Asma Oudina - présidente Asma Consulting

Site Web : http://www.asma-consulting.com

Twitter : @asma_consulting

Peut-on faire du riba pour en faire profiter les pauvres?

Commenter cet article