J’ai contracté un prêt avec intérêt, puis je me suis repenti. Que dois-je faire ?

Publié le par Asma Oudina

J’ai contracté un prêt avec intérêt, puis je me suis repenti. Que dois-je faire ?

Après avoir contracté un crédit avec intérêts, vous avez appris par la suite qu'en vérité, ce type de prêt est interdit dans le Coran et la Sounnah. Vous vous êtes repenti et vous vous demandez ce que vous devez faire concrètement ? Le sheykh Fawzan nous explique la marche à suivre dans le cas où vous vous trouvez en pays musulman. Dans le cas contraire, vous trouverez en fin d'article le lien vers mon article sur le sujet.

 

Avis juridique 

 

Question : J’ai contracté un prêt bancaire avec intérêt, je me suis ensuite repenti à Allah le Très Haut. Je possède encore le montant emprunté ou une partie de celui-ci. Que dois-je faire sachant que la banque refuse de prendre le montant emprunté et d’annuler la transaction basée sur le Rîbâ ?

Réponse : le prêt avec intérêt est illicite qu’il s’effectue avec un établissement financier ou avec des particuliers. Concernant la transaction basée sur le Ribâ à laquelle tu t’es livré, tu dois craindre Allah, te repentir à Lui, et faire tout ton possible pour t’en débarrasser conformément au verset coranique : « Si vous vous repentez vous aurez vos capitaux. Vous ne lèserez personne, et vous ne serez point lésés ». (Sourate 2 La Vache, verset 279). S’ils refusent tu peux porter plainte auprès du Tribunal légal. La banque doit récupérer son capital et renoncer à l’intérêt !

Réponse du Cheikh Fawzan, extrait du livre "le Riba est ses conséquences sur l'économie moderne" page 73

 

Conseils d'Asma Consulting

 

Délai de réflexion pour les prêts immobiliers

Techniquement au moment de la signature du prêt usuraire auprès de la banque vous avez un délai de rétraction légal. Pour le prêt immobilier vous avez un délai de réflexion de 10 jours à compté de la date de réception de l'offre. Admettons vous recevez l'offre le 01 du mois. l'offre ne pourra être signée qu'à partir du 12.

Délai de rétraction concernant les crédits à la consommation

Concernant les crédits à la consommation vous avez 14 jours francs de rétraction à partir de la date de signature du contrat. Pendant ce délai vous pouvez annuler la transaction et refuser le crédit.

Passez ce délai demandez conseil à un expert afin d'étudier les différentes possibilités.

Concernant le cas du repentir pour celui qui ne trouve pas d'autorité religieuse compétente, voici mon article De celui qui se repent d'un prêt usuraire qu'il n'a pas fini de rembourser (cas où il n'existe pas d'autorité religieuse qui puisse annuler la transaction et la renvoyer à son état antérieur) qui vous donnera les réponses à ce cas de figure.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zarine 13/09/2016 08:19

Assalamoualeikoum. Bismillah. J ai acheté une voiture et maintenant que je constate que la riba n est pas licite je souhaite me repentir. Mais est ce que le simple fait de revendre ma voiture suffit ? Il y a t il des conditions aussi à respecter pour la revendre. Car je suis mère divorcé/ malade alors je souhaitais demander un prix correct (la voiture étant en très bon état) afin de solder mon crédit bancaire et aussi de favoriser l achat d'une voiture bien moin chère et que je pourrais payer cash (quand on est malade avec une fille en bas âge je me suis dis que c était bien de pouvoir qd même me déplacer avec facilité quand je peux.) mais est ce à
Permis cela aussi ? Comment renoncer à riba sur mon crédit auto de façon licite svp. J ai my beaucoup de texte mais la ca commence à être confus pour moi. Pourriez vous me conseiller svp. Allah sait mieux.

Asma Oudina 13/09/2016 10:39

Aleykoum Salem saviez-vous à ce moment-là que le Riba (l'intérêt) contracté sur ce crédit était illicite en Islam ? Aviez-vous fait les recherches nécessaires au préalable ? Revendre votre voiture ne suffira pas à rembourser votre crédit puisque lorsqu'on contracte un crédit avec de l'intérêt justement on paye le prix de la voiture + les intérêts liés au fait que vous avez emprunté de l'argent à la banque. Vous allez donc vendre votre voiture à un prix moins cher que son prix d'achat et il vous restera toujours de l'argent à rembourser.Vous serez donc toujours perdante dans cette affaire. La solution dans un pays musulman aurait été d'aller au tribunal afin d'annuler les intérêts que vous devez payer. Or dans un pays où il n'existe pas d'autorité compétente qui puisse annuler la transaction et la renvoyer à son état antérieur vous devez conformément à cet avis juridique vous repentir, sincèrement ne plus recommencer et continuer à rembourser votre crédit jusqu'à son échéance finale. Si vous pouviez le rembourser au plus vite ce serait l'idéal.