Les transactions commerciales avec les non musulmans sont-elles permises?

Publié le par Asma Consulting

Les transactions commerciales avec les non-musulmans sont très fréquentes. Que ce soit pour votre consommation quotidienne ou votre commerce, vous serez souvent confrontés à des clients ou commerçants ayant une foi différente de la vôtre. Au regard de l'Islam, peut-on vraiment prendre part à ce genre de transaction ? Bien entendu cela est possible ! Le cheikh El Albani nous explique pourquoi.

 

Fatwa et explication

 

Question : Cette personne demande : lors de certaines transactions commerciales, le négociant musulman est contraint parfois, de faire des opérations commerciales, telles que la vente ou l’achat, avec des commerçants non musulmans, chrétiens ou autres. Quel est le statut de ces transactions ?

 

Réponse : il n’y a point de différence dans la permission d’établir des transactions avec le musulman ou le non musulman qui réside en pays musulman, à condition que cette transaction soit conforme à la Sharî’a. Ainsi l’opération d’achat ou de vente ne devrait pas concerner une chose dont le négoce est illicite. Cette transaction ne saurait non plus se dérouler sur la base du ribâ ou autre.

Mais le seul fait que la personne qui négocie avec le musulman soit non musulman ne rend pas la transaction illicite pour autant.

 

Source : tiré du livre "Les règles commerciales et bancaires" page 49 de Muhammad Nasir Al-Dîn Al-Albani aux éditions Al- Albani ISBN 978 2 917027 17 2

 

Rédigé par Asma oudina

Contact : asma_consulting@outlook.com

Les transactions commerciales avec les non musulmans sont-elles permises?

Publié dans avis juridiques, commerce

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article