Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Asma Consulting le blog

Pratiquer l'usure est pire que de jouer aux jeux de hasard

19 Février 2014, 20:07pm

Publié par Finance Consulting

L’interdiction de l’usure est plus sévère que celle du jeu du hasard. En effet, l’usurier prélève un surplus assuré chez celui qui est dans le besoin, tandis que le joueur peut aussi bien obtenir un gain que perdre sa mise. En outre, l’usure est une injustice avérée parce qu’elle aboutit à la domination du riche sur le pauvre. Dans le jeu de hasard en revanche, il est possible que le pauvre acquiert les biens du riche, ou bien encore les joueurs peuvent être égaux du point de vue de leur richesse ou de leur pauvreté. Même s'il s’agit d’une consommation illicite des biens, - qui est par conséquence interdite -, il n’y a pas autant de préjudices dans le jeu du hasard pour l’indigent qu’on en observe dans le cas de l’intérêt usuraire. Il est évident que l’injustice perpétrée contre l’indigent est plus grave que celle infligée à celui qui n’est pas dans le besoin. (note 48)

(Note 48) : Majmouatout Fatâwa de Cheikh Al Islam Ibn Taimya.

Page 31 du livre « La différence dans la législation islamique entre le commerce et les transactions usuraires » du Sheikh Saleh Ibn Fawzan Al Fawzan.

l'usure et les jeux de hasard

l'usure et les jeux de hasard

Commenter cet article

Anonyme 24/02/2014 17:28

1 saa = 4 mudd.